Un rôle national et international dans la promotion de l’openBIM 

Afin de promouvoir l’open BIM, buildingSMART France veille à prendre en compte les besoins concrets des acteurs de la construction ainsi que les préoccupations BIM à l’international. Pour se faire, nous avons tissé des réseaux BIM aussi bien au niveau régional, national qu’international. En unissant nos efforts, nous œuvrons ainsi à l’accélération de la transition numérique du secteur de la construction et à l’émergence de la smart construction.

Un réseau BIM régional

Contribuer à une dynamique terrain

Notre action régionale liée au BIM nous permet d’être à l’écoute de l’ensemble des acteurs de la construction ainsi que de rencontrer des MOA – exploitants et des grands comptes régionaux. Dès 2017, des partenariats ont été noués avec Novabuild (Pays de la Loire), Envirobat Centre (Région Centre) et Cobaty. Le rapprochement avec d’autres clusters et incubateurs liés au BIM continue. Nous œuvrons aussi à devenir partenaire de projets régionaux. Ces actions BIM régionales nous permettent d’être en prise directe avec le terrain et de tester les travaux menés au sein de bSFrance.

 Encore et toujours sensibiliser au BIM !

Une des missions premières de buildingSMART France est d’informer tous les acteurs de la construction pour que chacun puisse gravir les marches du BIM à son rythme – selon ses activités et ses capacités. Dans cette optique, l’association intervient sur l’ensemble du territoire pour démystifier le BIM. Comment ? En participant à des ateliers, des tables rondes, des conférences BIM, etc. Le but ? Faire comprendre à quoi sert concrètement le BIM. Suivant ce même objectif, bSFrance a également développé des webinars BIM. Enfin deux fois par an, nous organisons une journée dédiée au BIM : le BIM ’s day.

Aux origines du BIM local : le projet eXpert

Cette impulsion au niveau local a débuté avec le projet eXpert qui appartient au programme « TIC PME 2010 » de la DGE. Celui-ci avait pour objectif de faire connaître le BIM à l’ensemble des acteurs de la construction pour les familiariser avec ce nouveau concept. Si toute la filière était concernée, les PME étaient particulièrement visées. Un des moyens mis en œuvre : un « BIM tour » en régions avec l’organisation du 1er BIM’s day en 2009. Depuis cette expérience fructueuse, l’association continue de développer des actions BIM au niveau régional.

Aux origines du BIM local : le projet eXpert

Cette impulsion au niveau local a débuté avec le projet eXpert qui appartient au programme « TIC PME 2010 » de la DGE. Celui-ci avait pour objectif de faire connaître le BIM à l’ensemble des acteurs de la construction pour les familiariser avec ce nouveau concept. Si toute la filière était concernée, les PME étaient particulièrement visées. Un des moyens mis en œuvre : un « BIM tour » en régions avec l’organisation du 1er BIM’s day en 2009. Depuis cette expérience fructueuse, l’association continue de développer des actions BIM au niveau régional.  

Une approche multi-sectorielle du BIM

bSFrance et MINnD : le BIM Infra

buildinSMART France et le projet national MINnD collaborent en faveur :

  • de l’essor de l’openBIM,
  • du développement du BIM au-delà du bâtiment,
  • de l’accompagnement des nouvelles pratiques professionnelles,
  • du soutien à la normalisation du BIM en France et à l’international.

bSFrance délègue à MINnD les travaux sur l’extension de l’usage des IFC aux infrastructures.

Certains sujets donnent lieu à des publications communes comme « la rédaction d’une convention BIM », ou « le géoréférencement ». MINnD reverse ses livrables finaux au fond documentaire de bSFrance pour leur valorisation.

bSFrance et la Construction 4.0

Parmi les projets structurants identifiés et soutenus par le Comité stratégique de filière des Industries pour la Construction (CSF IPC), il y a BoostConstruction, porté par des acteurs privés. Dans le prolongement de l’expérimentation PPBIM, il s’agit de réaliser une plateforme numérique pour héberger les dictionnaires des propriétés des ouvrages et des produits de la construction et faciliter la description numérique des projets entre l’ensemble des acteurs de la filière (maître d’ouvrage, MOE, constructeurs, fabricants de produits).

Un 1er pas d’intégration du BIM dans l’Industrie 4.0 qui fait écho à l’interopérabilité multi-sectorielle portée par bSFrance – Mediaconstruct.

C’est d’ailleurs dans cette logique de continuité numérique que bSFrance a décliné l’accord GS1 et bSI au niveau national. De plus, elle tisse des liens avec l’Afnet toujours dans un esprit de passerelles entre industries.

Ces initiatives consistent bien à rapprocher l’ensemble des écosystèmes pour parvenir au jumeau numérique ou l’admnistration shell de l’Alliance Industrie du futur, et à rejoindre les actions “Digitising European Industry” de la Commission Européenne.

Œuvrer avec les pouvoirs publics pour le BIM en France

Depuis plusieurs décennies, buildingSMART France – Mediaconstruct œuvre au déploiement du BIM en France pour accompagner le secteur de la construction dans sa transition numérique. Si 2014 été marqué par l’émergence d’une stratégie publique BIM en France, les pouvoirs publics ont recours aux compétences de bSFrance depuis plusieurs années.

  • Dès 2007, la DGE retient Mediaconstruct comme lauréat des appels à projet TIC & PME 2010 et 2015.
  • Le PUCA a confié deux missions à Mediaconstruct : examiner les travaux du “clausier BIM” en tant que groupe miroir et rendre ses conclusions sur les “avancées réglementaires et le BIM”.
  • Mediaconstruct participe au Plan bâtiment durable en contribuant au rapport “Innovation et Recherche” en 2011 et au rapport “BIM et gestion du patrimoine” en 2014.
  • Le PTNB s’appuie sur Mediaconstruct pour la publication d’une première version du guide de convention BIM ; pour l’expérimentation “PPBIM” et pour le développement d’un site d’aide au choix de solutions numériques.

Œuvrer avec les pouvoirs publics pour le BIM en France

Depuis plusieurs décennies, buildingSMART France – Mediaconstruct œuvre au déploiement du BIM en France pour accompagner le secteur de la construction dans sa transition numérique. Si 2014 été marqué par l’émergence d’une stratégie publique BIM en France, les pouvoirs publics ont recours aux compétences de bSFrance depuis plusieurs années.

  • Dès 2007, la DGE retient Mediaconstruct comme lauréat des appels à projet TIC & PME 2010 et 2015.
  • Le PUCA a confié deux missions à Mediaconstruct : examiner les travaux du “clausier BIM” en tant que groupe miroir et rendre ses conclusions sur les “avancées réglementaires et le BIM”.
  • Mediaconstruct participe au Plan bâtiment durable en contribuant au rapport “Innovation et Recherche” en 2011 et au rapport “BIM et gestion du patrimoine” en 2014.
  • Le PTNB s’appuie sur Mediaconstruct pour la publication d’une première version du guide de convention BIM ; pour l’expérimentation “PPBIM” et pour le développement d’un site d’aide au choix de solutions numériques.

Une implication dans le BIM au niveau international

L’Europe et le BIM

Dès la naissance de l’interopérabilité du BIM, buildingSMART France a développé un lien avec bSI*. Forte de cette alliance, notre association a été identifiée comme référent français lors de création de l’EU BIM task group en 2015. Nous avons ainsi participé à ses travaux.

En 2019, les anglais doivent se retirer de la direction de l’EU BIM task group pour cause de Brexit. La concertation franco-allemande est alors désignée pour reprendre la main. La France est donc aujourd’hui co-pilote de l’EU BIM TG en la personne de S.Soubra mandaté par la DHUP.

En découle la création d’n groupe miroir dont fait partie le président de bSFrance Pierre Mit. Celui-ci y fait entendre la voix de la France concernant les enjeux de la construction 4.0.

* buildingSMART International

 Le forum francophone de l’openBIM

En avril 2019, un forum francophone de l’openBIM voit le jour au sein de bSI. Les principes de ce forum ont officialisé par :

  • buildingSMART France – Mediaconstruct,
  • buildingSMART Canada,
  • buildingSMART Switzerland avec Bâtir Digital Suisse,
  • CRTI-B GIE (Luxembourg),
  • CSTC.be (Belgique),
  • le Groupe BIM du Quebec
  • buildingSMART International (bSI).

Cette initiative a été lancée en mai 2018 par Pierre MIT, au nom de bSFrance. « Comme le BIM n’est pas franco-français mais bien international, beaucoup de documentations circulent en anglais. Difficile alors pour les TPE de s’approprier le BIM. Certes des actions de traduction sont nécessaires, mais plus simple encore nous pouvons nous appuyer sur la francophonie pour partager nos informations, nos bonnes pratiques pour travailler en openBIM ! ».

Une collaboration pérenne avec buildingSMART International

Depuis 1996, bSFrance entretient des liens uniques avec bSI, association à l’origine des IFC et de l’openBIM. Cette relation présente deux avantages. D’une part, elle nous permet de mettre en cohérence nos travaux avec la pratique du BIM à l’international. D’autre part, nous pouvons nous assurer de l’intégration de nos travaux dans le contexte international (qui dépassent donc les frontières de l’Hexagone).
Quelques exemples concrets :

  • les éléments PPBIM ont été intégrés dans les travaux de bSI ;
  • l’étude « Systèmes de classification » a été présentée à l’international, recueillant un vif intérêt ;
  • les avancées de MINnD alimentent l’Infra Room ;
  • les réflexions sur l’externalisation de la sémantique métier dans les IFC est devenue un thème stratégique transverse au sein de bSI ;
  • la production du Guide de rédaction d’une convention BIM a participé à la création d’une convention de collaboration autour des usages BIM ( accord UCM avec l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse).

De même, grâce à son adhésion à bSI, bSFrance est entrée dans le programme de dissémination de la certification individuelle internationale.

L’écosystème des normes du BIM

Comment établir une norme ? En deux temps.

  1. Réunir les acteurs nationaux et internationaux pour définir les besoins et les éléments utiles à la communauté. Il s’agit concrètement de faire émerger des standards ouverts.
  2. Regrouper les experts dans les instances de normalisation « publiques » pour rédiger les cadres de référence pour tous.

Depuis de nombreuses années, buildingSMART International et l’ensemble des chapitres nationaux identifient les besoins et les référentiels utiles au secteur de la Construction. Ce travail permet d’expérimenter et d’établir un consensus professionnel autour de standards ouverts, qui peuvent ensuite être portés dans les instances de normalisation : à la commission CN PPBIM de l’AFNOR, dans les comités du CEN et de l’ISO.

Le but ? Installer des cadres de référence partagés, stabilisés et publiés sur le BIM dans la Construction tout au long du cycle de vie de l’ouvrage.

L’écosystème des normes du BIM

Comment établir une norme ? En deux temps.

  1. Réunir les acteurs nationaux et internationaux pour définir les besoins et les éléments utiles à la communauté. Il s’agit concrètement de faire émerger des standards ouverts.
  2. Regrouper les experts dans les instances de normalisation « publiques » pour rédiger les cadres de référence pour tous.

Depuis de nombreuses années, buildingSMART International et l’ensemble des chapitres nationaux identifient les besoins et les référentiels utiles au secteur de la Construction. Ce travail permet d’expérimenter et d’établir un consensus professionnel autour de standards ouverts, qui peuvent ensuite être portés dans les instances de normalisation : à la commission CN PPBIM de l’AFNOR, dans les comités du CEN et de l’ISO.

Le but ? Installer des cadres de référence partagés, stabilisés et publiés sur le BIM dans la Construction tout au long du cycle de vie de l’ouvrage.

Membre de bSI depuis 1996, buildingSMART France – Mediaconstruct, association loi 1901, accompagne la transformation digitale de la Construction par le développement de l’openBIM et de bonnes pratiques de travail en BIM. Son objectif : la continuité numérique entre Construction, Exploitation et Territoires.

NOUS SUIVRE

                      

© Copyright 2019 Mediaconstruct - Mentions Légales

X