Bientôt un Forum Francophone de l’openBIM

Fév 27, 2019

Depuis leur accord en décembre 2018  – buildingSMART France-Mediaconstruct, buildingSMART Canada, buildingSMART Switzerland avec Bâtir Digital Suisse, CRTI-B GIE (Luxembourg),
CSTC.be (Belgique), le Groupe BIM du Quebec et buildingSMART International (bSI) – élaborent les principes d’organisation d’un forum francophone de l’openBIM au sein de bSI.  La signature officielle de la convention de collaboration et l’annonce des actions à mener pour développer ce forum se feront lors de BIM World, Le rendez-vous est pris pour la francophonie du BIM !

Cette initiative a été lancée lors du conseil des chapitres de bSI à Washington en mai 2018 par Pierre MIT, au nom de buildingSMART France. « Comme le BIM n’est pas franco-français mais bien international, beaucoup de documentation circule en anglais. Le barrage de la langue peut rendre difficile l’appropriation du BIM par les TPE françaises Certes des actions de traduction sont nécessaires…mais plus simple encore nous pouvons nous appuyer sur la francophonie pour partager nos informations, nos bonnes pratiques pour travailler en openBIM ! La communauté des francophones est une vraie force pour avancer ensemble et généraliser l’usage du BIM ». 

Pourquoi un forum francophone de l’openBIM ?

Les motivations premières de cette initiative sont :

  • la recherche d’émulation par le partage d’expériences facilités par la communauté linguistique, évitant de réinventer, pour progresser et rayonner ensemble :
  • via la promotion des actions menées, intégrer un maximum de pays francophones (potentiellement 54 pays et 7 membres associés) et ainsi disséminer l’openBIM au plus grand nombre.

Quel positionnement dans bSI ?

La communauté est bien un « forum » au sein de bSI et non un « chapitre francophone ». Ce forum ne fera donc pas concurrence aux travaux de bSI puisqu’il n’y aura pas d’élaboration de standards, prénormes ou spécifications techniques francophones qui n’auraient pas de sens. L’idée est vraiment d’initier un regroupement volontaire de chapitres et de membres d’un chapitre de bSI, partageant une langue commune, animé par l’envie de travailler ensemble autour des principes de l’openBIM.

Qui sont les membres fondateurs de ce forum ?

buildingSMART France – Mediaconstruct, association nationale créée en 1989, rassemble tous les acteurs de la chaine de valeurs du BIM. Standardisation, définition de référentiels, guides pour l’appropriation des process et des technologies numériques interopérables sont autant de missions menées par l’association pour l’ensemble des professionnels de la construction, de l’exploitation des bâtiments et des infrastructures sur tout leur cycle de vie. L’association est également présente en région au travers de partenaires comme Novabuild, Envirobat Centre ou Cobaty. Le cheval de bataille de bSF- Mediaconstruct réside dans la continuité numérique, essentielle à la compétitivité des entreprises dans le cadre de la smart construction. Depuis 1996, buildingSMART France – Mediaconstruct est le représentant français de buildingSMART international, organisme de pré-normalisation, promoteur de l’openBIM.

 

La section canadienne de buildingSMART International a été créée dans le but d’établir une entité appropriée au Canada pour assurer l’élaboration de normes BIM canadiennes en participant, à titre de porte-parole du marché canadien, à la mise au point de normes BIM internationales, et pour promouvoir la sensibilisation de buildingSMART International (bSI) au Canada.
La mission première de buildingSMART Canada est d’appuyer la mise en œuvre du BIM au Canada à un rythme et d’une manière qui permettent à l’industrie de bénéficier de la valeur ajoutée offerte par le passage au numérique dans l’environnement bâti. La participation de bSC offre une perspective canadienne aux efforts visant à mettre au point des normes internationales en faveur des objectifs d’interopérabilité des données, d’uniformisation et d’efficacité des processus de travail et de rationalisation des systèmes de structuration de l’information.

Le Canada et les professionnels canadiens ont, depuis longtemps, une tradition et une réputation de collaboration et de communication avec d’autres pays et régions. La section canadienne de buildingSMART poursuit sur cette lancée en appuyant l’élaboration et la mise en application de normes de haut niveau et d’usage pratique.

 

Bâtir digital Suisse est la plateforme leader pour la transformation numérique de l’industrie suisse de la construction et de l’immobilier. Elle regroupe des institutions, associations et entreprises tout au long de la chaîne de valeur. L’objectif étant de digitaliser les procédures de la collaboration de toutes les parties prenantes tout au long du cycle de vie d’un bien immobilier. “Bâtir digital Suisse” développe des instruments pratiques qui peuvent être utilisés par tous les acteurs de la construction et de l’immobilier permettant de tirer profit de la transformation numérique.

  • Nous augmentons la compétitivité de l’industrie suisse de la construction et de l’immobilier.
  • Nous sommes le groupe de réflexion de l’industrie et transmettons les meilleures pratiques de manière neutre et indépendante.
  • Nous contribuons à la réglementation et à la normalisation, à l’échelle nationale et internationale.

La coopération nationale avec des organisations ayant des missions similaires a lieu dans le cadre de « netzwerk_digital ». buildingSMART Switzerland est un élément important de notre association pour la mise en réseau internationale et la connexion aux développements mondiaux.

Le CRTI-B (Centre de Ressources des Technologies et de l’Innovation pour le Bâtiment) est une plate-forme neutre et ouverte pour tous les intervenants de l’acte de construire et cherche à améliorer la productivité et la compétitivité des acteurs de la construction.

Le CRTI-B a entre autres objectifs de définir, de documenter, d’introduire et de tenir à jour des standards en matière de dossiers de soumission régissant les marchés des projets de construction.

 

Le Centre Scientifique Technique de la Construction (CSTC) a toujours joué un rôle de pionnier en Belgique pour les entreprises de construction. Ces dernières années, le développement des technologies numériques, et particulièrement celle du BIM, ouvrent de nouvelles opportunités pour le secteur de la construction. Le CSTC a pris la mesure de l’enjeu en créant, en 2016, un nouveau Comité technique : ‘BIM & ICT’. En rassemblant en son sein les différents acteurs du secteur, et en lançant le Cluster BIM qui regroupe plus de 85 entreprises, le CSTC devient un acteur clé de la transformation numérique en Belgique avec une approche ‘ bottom up’. Ensemble, les membres du Comité Technique et du Cluster BIM ont précisé les thématiques prioritaires pour lesquelles des groupes de travail ont été constitués : classification, protocoles d’échange, bases de données, aspects juridiques, formation et récemment ‘facility management’. En un peu plus de deux ans, 100 réunions et 1500 participants, le CSTC a produit pas moins de quatre publications qui répondent directement aux premiers objectifs fixés.
Le travail à réaliser reste encore important, notamment pour rallier les petites et moyennes entreprises dans cette transformation numérique, mais aussi pour apporter des réponses innovantes et pragmatiques aux entreprises plus avancées dans ce processus de transformation.
Le CSTC est convaincu que la mise en réseau de plusieurs organismes internationaux francophones au sein de buildingSMART International, contribuera à faciliter les échanges et la collaboration de ceux-ci dans l’élaboration d’outils et de documents de référence qui permettront à nos entreprises européennes de gagner en compétitivité.

 

Depuis 2009, le Groupe BIM du Québec (GBQ), un organisme à but non-lucratif, s’est établi comme étant un moteur de transformation des pratiques numériques au Québec. Forte de ses 225 membres et 31 partenaires, le GBQ rassemble des professionnels de tous horizons au travers d’événementiels ayant pour but de les accompagner dans l’adoption de nouveaux outils, et de nouvelles pratiques liées au déploiement du BIM. Le groupe est désormais établi comme un incontournable dans le BIM au Québec. Aujourd’hui, soutenu par ses membres, ses partenaires et par le Ministère de l’Economie et de l’Innovation, le GBQ est dans une position privilégiée pour continuer de développer son rôle de figure de proue dans la réforme de l’industrie de la construction québécoise. Animé par des valeurs de partages, de rassemblement et de collaboration, le groupe se veut être un point de convergence et un facilitateur d’intégration des pratiques numériques pour tous les acteurs du secteur.

Le GBQ est très enthousiaste à l’idée de participer à la création d’un forum francophone pour le BIM au sein de buildingSMART International et de collaborer avec les partenaires de celui-ci. Le GBQ reconnaît que le déploiement BIM à grande échelle au sein du secteur de la construction passe par l’accompagnement des entreprises et l’encadrement des pratiques via la formalisation de procédures et de standards pour la création, la gestion, l’échange, et la consommation des données de façon ouverte, transparente, collaborative et intégrée. Nous croyons que la participation au forum francophone nous permettra de collaborer sur le développement de ces guides et standards et de partager les retours d’expériences de ses membres, le tout en français.

 

Créé fin 1995, buildingSMART International est une association à but non lucratif, neutre et unique. Elle a pour objectif d’élaborer et de maintenir des normes internationales, à la source de l’openBIM qui porte sur le cycle de vie des ouvrages. buildingSMART International a des délégations, sorte de « sections régionales » (appelées chapitre), en Europe, en Amérique du Nord, en Australie, en Asie et au Moyen-Orient.

X