” Dans le cadre de projets de construction, combiner BIM et Lean (sous la forme des méthodes Last Planner) peut permettre d’importantes économies de temps, d’argent et de stress.

Le Lean et le BIM

Gestion de la production sans gaspillage, le Lean comprend notamment les méthodes Last Planner. Il s’agit d’un système de planning collaboratif basé sur l’engagement et qui intègre le planning potentiel et visé, passé et futur (pull planning, make-ready, look-ahead planning).

Le Lean et la méthode Last planner devraient être considérés comme une étape préparatoire du BIM. L’un et l’autre partagent les mêmes objectifs : créer le bon produit au bon moment, dans la bonne quantité pour le consommateur et produire exactement ce qui est nécessaire et rien de plus.

Six raisons d’adopter le « Lean BIM »

  • Combiner Lean (méthodes Last Planner) et BIM peut permettre à l’activité de construction de correspondre davantage à la formule d’Honda « everything we do … goes into everything we do » (qui pourrait être traduite par « Tout ce que nous faisons est utile à tout ce que nous créons »)
  • Le BIM, comme le Lean, force à se concentrer d’abord sur l’objectif final, comprendre la valeur pour le client et la prendre en compte tout au long de la conception et de la construction.
  • Le BIM, comme les méthodes Last Planner, réduira le débogage (correction de bugs) et le stress pesant sur l’équipe de management de projet.
  • Le BIM poussera à une programmation prévisible et sans gaspillage, et au séquençage des matériaux.
  • Le BIM rationalisera la chaine de valeur de la production pour les matériaux. Cela permettra une production à propos, ajoutera de la valeur et réduira les coûts inutiles.
  • Le BIM favorisera considérablement l’amélioration du flux d’information et les communications, entre les partenaires du projet et la chaîne logistique. Or les difficultés de communications sont souvent, voire toujours, à l’origine des problèmes de coût.

Les prérequis pour le BIM et le Lean

Quoi qu’il en soit, BIM comme Lean exigent certains prérequis essentiels, tels que :

  • L’un comme l’autre nécessite un leadership de la construction au niveau de l’organisation et du projet.
  • Les processus de base des entrepreneurs (concepteur et constructeurs) doivent être façonnés en prenant en compte le Lean et les exigences du BIM.
  • Le BIM repose sur un concept de collaboration. Même sur des projets BIM, des méthodes telles que Last Planner sont essentielles pour s’assurer de l’implication des personnes sur le planning à courts termes du projet.
  • L’ECI (Early contractor involvement) et l’implication de la chaîne d’approvisionnement doivent être ancrées dans une forte culture de collaboration.

Membre de bSI depuis 1996, buildingSMART France – Mediaconstruct, association loi 1901, accompagne la transformation digitale de la Construction par le développement de l’openBIM et de bonnes pratiques de travail en BIM. Son objectif : la continuité numérique entre Construction, Exploitation et Territoires.

NOUS SUIVRE

                      

© Copyright 2019 Mediaconstruct - Mentions Légales

X